Comment perdre 12.- par semaine (et comment l’éviter)

café du matin

Début de semaine, il faut se mettre en route. Un petit café, un bon petit déjeuner, tout ça devrait faire l’affaire! 😊

Comme vous le savez peut-être, je travaille dans un autre canton que celui où j’habite. J’ai 1h30 de trajet en voiture pour m’y rendre, et du coup je loue une chambre sur place pour ne pas passer 3h sur la route chaque jour. Résultat des courses: je fais un aller en début de semaine, et un retour en fin de semaine. 

Pour bien digérer ce trajet matinal (départ à 6h10 pour une arrivée autour de 7h35…), j’ai pour habitude de m’arrêter sur une aire d’autoroute ou à la station-service m’acheter un sandwich (mon petit déj 😋) et un bon café. Le tout me met de bonne humeur, et c’est une petite habitude que j’ai prise maintenant, et que j’attends presque avec impatience (sisi!)

Ce matin, je m’arrête donc comme attendu, et choisis deux petits sandwichs avant de me tirer un café au distributeur. J’en profite pour prendre le pain qui me servira pour le lendemain matin et passe à la caisse, tout content. Ticket: 16.40. Je tire les gros yeux 😳 Je n’aurais pas pensé autant. 

Bref, je paie, repars et déguste un peu plus tard le tout (sauf le pain). En fait de déguster, force m’est de constater que l’ensemble ne correspond pas à mes attentes: le sandwich est bon, mais il aurait été meilleur sans la moutarde (j’aime bien ça, mais là ça ne va pas avec). Et le café n’est vraiment pas terrible, je suis franchement déçu à ce niveau-là. Si j’avais su, je me serais arrêté ailleurs. J’ai donc dépensé 13 francs environ (je ne compte pas le pain) pour quelque chose qui ne m’a pas vraiment plu au final. 

Heureusement, ce n’est pas quelque chose que je fais chaque semaine. En fait, j’effectue les trajets matinaux une semaine sur deux environ, les autres fois, c’est plutôt le soir avant. Et en réalité, mes arrêts petit-déjeuner/café n’ont pas lieu chaque fois que je roule de bon matin, mais plutôt 1 fois par mois (voire moins). Je ne perds donc pas 13.- par semaine, mais cela pourrait très bien être votre cas (ou mon cas si je n’avais pas déjà un minimum conscience des sommes qui disparaissent dans ce genre de pratique). 

Mon intention est donc de vous démontrer comment de petites choses peuvent vite devenir importantes: si j’achetais mon petit-déjeuner chaque semaine, ce serait donc 13 francs par semaine environ qui disparaîtraient. Il y a 52 semaines dans une année, mais on n’en travaille « que » 47, ce qui donne: 

13*47 = 611

611 francs par année! C’est énorme! Juste pour une sandwich et un café 1x par semaine! Faites le décompte vous-mêmes selon votre habitude: prenez-vous un café tous les matins? Un croissant? Faites l’addition. Et tenez-vous bien… 

La première partie de cet article est achevée: vous savez comment perdre 13 francs par semaine. Alors que puis-je faire pour y remédier et utiliser cet argent plus intelligemment?

Je vais reprendre mon exemple. J’achète un sandwich à 8 francs et un café à 3,50 francs. Je mange le tout, je ne suis pas satisfait. Que puis-je faire pour résoudre ce problème?  En y réfléchissant, j’aurais pu manger pour presque pas un rond ce matin-là, et voici ce qui aurait pu se passer:

  • Je devais de toute façon acheter du pain pour mercredi matin. Si j’en avais acheté un lundi, j’aurais pu me faire moi-même un sandwich pour mardi matin. Coût du pain utilisé: environ 1 franc. 
  • J’avais reçu durant le week-end une terrine campagnarde. Un énorme bloc que je suis quasi le seul à manger. Cet aliment aurait tout à fait pu entrer dans la composition de mon sandwich, ç’aurait été du jamais vu pour ma part 😅 Coût de la viande: 0 franc. 
  • Je suis passé chez mes parents le même week-end, et ceux-ci avaient acheté un peu plus tôt un énorme bloc de Gruyère de 1kg. Ils m’en ont passé un peu et j’aurais très bien pu intégrer cela dans mon petit-déjeuner. Coût du fromage: 0 franc. 
  • Il reste pour compléter un peu de beurre ou de mayonnaise (ce qui m’aurait davantage convenu que de la moutarde, surtout à 7h du mat’ 😂) et un peu de fibres avec un légume. Coût estimé: pas plus que 1 ou 2 francs. 

Pour résumer, en anticipant mieux et en réfléchissant aux éléments à ma disposition, j’aurais pu obtenir un sandwich pour 2 ou 3 francs, plus quelques minutes passées à le fabriquer, plus la générosité de quelques personnes. Pour le café, je dispose d’un petit thermos que j’aurais très bien pu remplir avec un breuvage dont je connais le goût et qui m’aurait fait plaisir à boire (et sans doute moins cher que 3,50 francs)! 

Alors certes, cela demande un peu de temps, mais au moins le menu aurait été à mon goût et j’aurais pu économiser quasi 10 francs. Évidemment, ce n’est pas toutes les semaines que l’on reçoit une terrine et un bout de fromage 😂 Mais ce que je veux dire, c’est qu’il existe bien des moyens pour optimiser ses ressources. On peut faire beaucoup avec peu, mais il faut y réfléchir, anticiper et s’organiser. Ce n’est pas donné à tout le monde, et je pense que je peux faire encore de gros efforts de ce côté-ci. Et puis, ai-je vraiment besoin de ce café? Ou n’était-ce pas simplement un plaisir? Avant d’acheter quelque chose, il est toujours bon de se demander si nous en avons vraiment besoin. Mais cela est un autre sujet 😉

Et vous, vous avez aussi des habitudes de consommation qui, sans y prendre gaffe, creusent un trou profond dans vos finances? Réfléchissez-y et partagez-le en commentaire 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.