Les types de monnaies

Avant de parler business et investissement, il est bien de comprendre la complexité du système monétaire et les types de monnaies qui existent. Pour cela, un rapide cours d’histoire est nécessaire, puis nous éplucherons les différentes monnaies actives aujourd’hui.

La monnaie-marchandise

L’homme n’a pas toujours utilisé de l’argent. Il fut un temps où un produit était échangé contre un autre, de valeur équivalente. On appelait ce principe le “troc”, et vous constatez que la notion de valeur existait déjà (puisqu’il fallait pouvoir comparer deux choses de nature différentes). 

On parlait alors de transaction “en nature”, ça veut dire que les produits échangés avaient des caractéristiques propres qui ne pouvaient pas forcément être comparées d’un produit à l’autre. 

Un exemple?

J’ai un bœuf que je veux échanger (troquer) contre quelque chose dont j’ai besoin, par exemple de la laine. Une unité de ma marchandise (un bœuf) ne sera pas équivalente à une unité de la marchandise opposée (une pelote de laine par exemple). Les vendeurs doivent donc se mettre d’accord sur une valeur d’échange équivalente, souvent représentative du travail demandé pour acquérir une unité du produit mis à disposition. 

Vous conviendrez qu’élever un bœuf à maturité ne demande pas le même travail qu’une pelote de laine (c’est un exemple hein 😜). 

un boeuf à vendre
source: le-dictionnaire.com

Le système a bien marché pendant un certain temps, mais certains travers sont apparus. Si je suis marchand de laine, je n’ai peut-être pas besoin d’un bœuf. Du coup, je n’ai pas envie d’en acheter un. ça pose problème au marchand du bœuf qui ne pourra pas écouler son produit, mais aussi à moi-même qui ne pourrais pas échanger ma laine (à supposer qu’il n’y ait aucun autre produit à disposition dans les environs bien sûr). Et puis, même si je voulais un bœuf, est-ce que j’en aurais besoin d’un entier?? 😳 Je veux peut-être juste me faire une entrecôte!

Vous voyez l’idée. Les problèmes du troc sont donc les suivants, pour l’acheteur et le vendeur, sans autre option possible: 

  • Choix du produit limité 
  • Choix de la quantité limité

Pour élargir les possibilités, il fallait donc se rendre dans d’autres régions pour trouver d’autres produits à échanger. Se pose alors un problème de plus, celui du transport et de sa praticité (là on parle d’un bœuf, mais c’était peut-être un troupeau entier 😅). 

Bref, il fallait quelque chose de plus pratique. Et ce sont les Romains qui ont inventé le premier de tous les types de monnaies: une pièce de métal à laquelle on attribue une certaine valeur. Mon bœuf peut maintenant s’échanger avec n’importe qui contre ces petits bouts de métal, que je pourrais moi-même utiliser n’importe où lorsque j’aurais besoin de quelque chose. On y ajoute donc une notion de non-périssabilité (parce que oui, mon bœuf peut tomber malade ou mourir…), alors que mes pièces, elles ne vont pas bouger! Et elles sont bien plus pratiques à transporter qu’un gros bovin 😪

Avec le temps sont apparus différents types de monnaies. Leurs noms étaient souvent inspirés d’éléments les constituant ou alors de la nation qui les avaient frappée. 

Monnaie réelle 

C’est une monnaie dont l’objet qui lui sert de véhicule représente effectivement sa valeur. C’est typiquement le cas des anciennes pièces de métal. La valeur indiquée sur la pièce correspondait à la valeur du métal qui la compose. On parle aussi de monnaie métallique. 

Les pièces d'or sont de la monnaie réelle
source:ouest-france.fr

Monnaie physique

Le nom veut tout dire, il s’agit de toute monnaie qui est palpable. Tout ce qui est des billets et des pièces de monnaies donc. On y retrouve:

  • les monnaies métalliques (= pièces)
  • les monnaies papier (= billets)

Monnaie fiat

Ce sont des monnaies dont la validité d’utilisation est régie par le gouvernement pour une certaine zone géographique et dont la gestion est déléguée à un organisme bancaire. On peut parler en gros des monnaies propres à un pays. En Suisse, la monnaie fiat est le franc suisse, ou CHF. En France, la monnaie fiat et l’Euro. Celui-ci est d’ailleurs commun à tous les pays de l’Union Européenne puisque c’est le gouvernement européen qui définit la validité de l’Euro pour ses pays membres. Au Japon, la monnaie fiat est le Yen. 

Vous avez compris le principe. Une monnaie fiat peut donc elle-même se composer de monnaie métallique et de monnaie papier (Et oui! Une monnaie peut être représentée par plusieurs types de monnaies 😅)

Pour être valables, ces monnaies doivent être reconnues et décrétées comme tel par une autorité officielle (ici le cas des gouvernements de pays). Je ne sais pas si vous connaissez le phénomène des micros-nations, mais il peut arriver que certaines d’entre elles établissent leur propre monnaie fiat. 

Monnaie locale

On reste un peu dans le thème avec les monnaies locales (aussi appelées monnaies complémentaires). Celles-ci ne sont pas reconnues par des instances politiques ou législatives, mais s’inscrivent souvent dans des démarches écologistes ou responsables liées à l’importance de la consommation locale. Il s’agit de monnaies ayant cours uniquement auprès de sociétés ou commerçants spécifiques faisant partie d’un réseau communautaire. Vous ne pourrez pas utiliser ces monnaies ailleurs que dans ce cadre-là. 

La Suisse compte un certain nombre de monnaies locales, souvent liées à une région. Je vous en mets quelques unes ici: 

  • Le Léman: une monnaie autour du bassin lémanique, et même internationale puisque des acteurs suisses et français l’utilisent. 
  • L’Epi, active dans le Gros-de-Vaud. 
  • Le Ticinocoin, valable au Tessin
  • La Grue, pour le bassin de la Gruyère. 
  • Le chèque REKA (et oui!), valable dans toute la Suisse. 
Léman, Farinet et Epi: des monnaies locales suisses
source: rts.ch

Je vous laisse regarder l’article Wikipédia en question, ça résume bien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_monnaies_locales_et_compl%C3%A9mentaires_en_Suisse

Attention! Quand je dis valable, ça ne veut pas dire que tout le monde les accepte. Essayez de payer vos courses à la Migros avec des chèques REKA, je voudrais voir la tête de la caissière 😂 Non, ça veut simplement dire que des commerçants ou des institutions de ces régions l’acceptent. Il faut savoir lesquels après ! En général, vous pouvez faire le change de ces monnaies auprès de ces organismes.

Monnaie fiduciaire

Fiduciaire est dérivé du latin fiducia, qui signifie la confiance. À l’origine, toute monnaie fiduciaire avait son équivalent en or ou argent au sein des banques (les banques centrales). Une banque centrale est la plus haute instance financière d’un pays qui a pour rôle de régir l’économie du pays:

  • Veiller à la stabilité des prix et au contrôle de l’inflation
  • mettre à disposition la monnaie (fiduciaire justement 😊)
  • Prêter de l’argent

Il fut un temps ces banques centrales possédaient en or la valeur de l’argent en circulation. Les gens pouvaient donc avoir confiance dans la valeur de cette monnaie puisqu’elle était garantie par une équivalence de métal précieux. La confiance est restée, mais pas l’équivalence. Un grand nombre de pays ont aujourd’hui décidé d’abandonner cette règle. Mais nous en reparlerons 😉

Monnaie divisionnaire

On retrouve ici le cas pratique du bœuf 😅 Un produit peut avoir une valeur inférieure à celle notée sur une monnaie réelle, et du coup il fallait pouvoir compenser la différence (vers le haut ou vers le bas). Si mon bœuf vaut 4,5 unité de monnaie (oui, je suis bon marché 😂) mais que l’acheteur n’a que des pièces pour des entiers (1, 2, 3, 4, 5), j’aurais le choix de :

  • lui laisser le bœuf pour 5 unités de monnaie (ce qu’il refusera sûrement puisqu’il y perdra)
  • lui laisser le bœuf pour 4 unités de monnaie (ce que je ne ferais pas puisque j’y perdrais). 

Les monnaies divisionnaires servent donc à fractionner la valeur des monnaies réelles, c’est donc typiquement le rôle des centimes (et des cents pour l’euro). On est donc de nouveau dans un cas de monnaie métallique 😉

Monnaie scripturale

Là, on part sur du moins concret. Scripturales, c’est dérivé de script, l’écriture. La monnaie scripturale fait donc référence à toutes les monnaies dont la valeur est garantie par un acte écrit ou un support. Il peut se présenter sous diverses formes: chèques, cartes bancaires, virement, retrait au guichet, etc… Le but est de se débarrasser de la contrainte matérielle des monnaies fiduciaires et métalliques. Vous l’aurez compris, quand vous payez par carte, que vous retirez des sous, que vous twintez, etc.. C’est la monnaie scripturale qui entre en jeu. 

Monnaie virtuelle

Nous retrouvons ici toutes les monnaies qui sont conservées numériquement, c’est-à-dire dont la valeur est conservée dans un portefeuille numérique. Ce peut être le cas de tous type de monnaies employé par une plateforme numérique ou un système informatique. Un exemple? Les jeux vidéos. Bon nombre de jeux vidéos comprennent des options d’achats de crédits, représentés sous différentes formes selon le contexte. Vous payez avec votre argent réel (monnaie fiat) pour obtenir des jetons, des diamants, des rubis ou que sais-je. C’est typiquement de la monnaie virtuelle. Les crédits employés par certaines plateformes commerciales en font également partie (banque d’images, avoirs sur un compte de paiement, etc…). 

Les monnaies virtuelles, pilier central des systèmes numériques
source: francetvinfo.fr

Cryptomonnaies

Sans conteste la dernière apparue! Les cryptomonnaies sont complètement dématérialisées. Lorsque vous en possédez, la seule chose qui garantisse leur valeur est une série de 1 et de 0 quelque part dans un lieu invisible et insaisissable 😂

En vrai, c’est un monde en soi, et il faut bien plus que quelques lignes pour détailler les cryptos. Sachez seulement qu’il s’agit de monnaies non régulées par une banque ou un état, et qui repose sur une validation des transactions communautaires informatique. Le système est complètement décentralisé puisqu’il repose sur un nombre inimaginable d’ordinateurs répartis sur la planète, connectés ensemble et qui permettent le fonctionnement de ces monnaies. Un des gros avantages mis en avant est justement ce côté de non régulation par un organe centralisé. 

Leur adoption est très variable en fonction des pays: certains les implémentent ou les tolèrent plutôt bien, mais d’autres les ont carrément interdites! Le problème est que la politique n’arrive bien souvent pas à suivre l’avancée technologique et du coup, la législation prend du retard. C’est peut-être une aubaine pour ceux qui se sont lancés dedans, mais tôt ou tard, le système finira par être réglementé. On voit d’ailleurs de plus en plus de contrôles se généraliser sur les crypto-monnaies. 

Cela dit, il s’agit sans aucun doute d’une part importante de l’économie dans le futur. Les innovations liées aux systèmes économiques des cryptos ne cessent d’évoluer et de révolutionner le monde que nous connaissons aujourd’hui. Les ignorer serait à mon sens aussi grave qu’ignorer l’arrivée d’internet à la fin du XXe siècle. 

Et puis, vous saviez qu’à Zoug, on peut payer ses impôts en crypto?😉

Vous voyez donc qu’au travers de ces différents types de monnaies, nous avons un large panel de possibilités pour faire des transactions et acheter des choses au quotidien. Quand même plus pratique que le troc, non? 😅

Vous connaissiez toutes ces monnaies? Laquelle avez-vous découverte? Laissez-moi un petit signe dans les commentaires 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.